Pourquoi est-ce difficile de vivre avec 5000€ par mois?

Pourquoi est-ce difficile de vivre avec 5000€ par mois?

Quel titre intrigant et provocateur n’est ce pas? Cela fait longtemps que j’ai envie d’aborder ce sujet. En janvier 2017 un politicien déclarait qu’avec son salaire de député de 5.100 euros par mois, il ne parvenait pas à mettre un centime de côté. Puis, en décembre de la même année, une autre politicienne se plaint de son salaire de 5000€ et déclare « Je mange pas mal de pâtes » (sous entendu: « les fins de mois sont difficiles pour moi »). [N’oublions pas qu’en plus, ces politiciens bénéficient d’une multitude d’avantages en nature dont ne bénéficient pas le commun des mortels qui doit se battre au quotidien pour joindre les 2 bouts].
Alors je me suis demandé: « 5000€ serait-il devenu le nouveau smic » ???
Ou ne serait-ce que de la provocation pour faire parler d’eux ? La réalité est ailleurs…

Déclarer de tels propos dans des média français est certes indécent et s’apparenterait à de l’ignorance (voire du foutage de gueule) sur la réalité et le salaire moyen des français. Mais en y réfléchissant, ces propos ne sont pas si éloignés de ceux d’une grande partie de la population qui trouvent que leur salaire est trop bas et que le coût de la vie est trop élevé.

Mais ça traduit surtout un piège dans lequel tout le monde peut tomber. Du plus pauvre au plus riche, quel que soit son salaire. Et se piège se nomme : Vivre au-dessus de ses moyens.

Prenons l’exemple de Madame Zitoun : Disons que pendant des années elle a un salaire très confortable de 6100€. Son train de vie (incluant ses charges & dépenses) reflète bien évidemment ce très bon salaire. Elle a une belle maison en banlieue dont l’entretien (taxes, personnel, gestion etc…) est assez élevé mais c’est une charge qu’elle assume complètement. Pour décompresser des ses longues semaines de travail elle part régulièrement en vacances au bout du monde ou se fait des week-end spa en instituts 4*. Elle conduit une très belle voiture pour montrer qu’elle a réussi et dîne souvent dans des restaurants très chics avec ses amies. Elle place et épargne une partie de son salaire chaque mois et à chaque prime elle s’offre un petit cadeau de luxe pour se féliciter : une montre, un joli sac de créateur, un bijou, un petit bateau (ah oui car j’oubliais : elle aime la voile alors elle a pris des cours et s’est acheté un petit voilier qu’elle laisse dans une marina lorsqu’elle ne l’utilise pas) … bref Mme Zitoun a un train de vie plutôt sympathique. Après tout elle le mérite car elle travaille dur pour ça. Ses charges sont lourdes mais son salaire permet de les assurer et c’est un train de vie qu’elle assume totalement!

Maintenant imaginons qu’il y ait une restructuration dans la boite de Mme Zitoun et que la prime qu’elle attendait pour se faire plaisir soit supprimée cette année. Quelques mois plus tard elle est finalement remerciée et licenciée car elle représente une charge trop lourde pour l’entreprise en restructuration. Elle cherche alors du travail ailleurs et est finalement contrainte d’accepter une proposition de job avec un salaire beaucoup moins élevé que celui auquel elle était habituée. Allez, disons que son nouveau salaire est à présent de 5 000€ net par mois.

Vous me direz : « Oui mais faut pas déconner, on peut laaaargement vivre avec 5000€ par mois ! » Et dans l’absolu oui c’est heureusement tout à fait possible. Cependant rappelez-vous, Mme Zitoun vit toujours dans cette belle maison de banlieue dont les charges sont élevées, elle a toujours sa belle voiture et son bateau à entretenir. Elle estime mériter ses vacances à l’autre bout du monde et ses petits cadeaux de luxes que certes elle a un peu réduit mais pas trop non plus, car il faut bien vivre quand même !

La coupe dans son budget se verra surement dans son épargne car elle n’a plus la même force de frappe pour mettre de côté et elle veut continuer à se faire plaisir en s’offrant des ptits cadeaux car « elle le mérite bien après toutes ces épreuves ». Et lorsqu’on va demander à Mme Zitoun son avis sur la question, elle répondra surement : « Oh vous savez, avec 5 000€ on ne fait plus grands choses de nos jours. Les temps sont durs pour moi ».

Vous avez saisi où je voulais en venir n’est-ce pas ? Vous l’aurez compris, loin de moi l’idée de plaindre ces « pauvres » politiciens qui n’ont pas la décence de s’abstenir de faire de telles déclarations à la face des français (qu’ils sont supposés représenter). Mais au contraire de démontrer que peu importe le montant de votre salaire ce n’est pas de là que vient la richesse. C’est bel et bien votre capacité à vivre en dessous de votre salaire qui vous fera prendre l’avantage sur votre vie financière.

Dans l’exemple de Mme Zitoun je me fais volontairement l’avocate du diable pour vous démontrer que peu importe le montant de votre salaire, la seule chose qui importe ce n’est pas ce que vous gagnez chaque début de mois mais bien ce qui reste à la fin du mois. Autrement dit vous pouvez avoir un salaire de 10 000€, si vos dépenses mensuelles sont de 10 500€, vous ne vous en sortirez pas et vous serez vite dans la merde. A l’inverse la personne qui a un salaire de 1800€ et qui parvient grâce à ses bonnes habitudes et sa discipline de fer à vivre avec 1600€ par mois et épargne les 200€ restants sera plus riche que celle qui aura un gros salaire mais qui aura train de vie supérieur à ses rentrées d’argent. Bien sûr l’idéal est d’avoir un gros salaire ET une grosse épargne. Mais je voulais volontairement illustrer mes propos avec 2 exemples qu’on oppose souvent.

Dépensez moins que ce que vous gagnez et mettez la différence de côté.
C’est la base de la base! Cet argent épargné va vous servir de 3 manières et dans cet ordre bien précis:

1/ vous assurer un coussin de sécurité en cas de tuile (vous n’aurez ainsi pas à faire appel au redit pour faire face a cet imprévu)

2/vous aider à solder par anticipation vos crédits (c’est l’effet boule de neige, doublez votre pouvoir de remboursement pour en diviser la durée et vous libérer de vos chaines)

3/vous créer une épargne solide et durable qui participera à votre nouveau pouvoir financier

Si je vous pose la question suivante: « Depuis ces 6 derniers mois, combien d’argent avez vous mis de côté ? » Combien d’entre vous me répondront: « Avec ce que je gagne c’est impossible de mettre de l’argent de coté! Après avoir payé toutes les factures il ne me reste plus rien à épargner »!! Autrement dit: la même réponse qu’à donné ce politicien. CQFD! La problématique est la même: Les dépenses sont plus élevées que les rentrées d’argent. C’est mathématique. Tournez le dans tous les sens vous arriverez toujours à un résultat négatif.

Croyez en mon expérience. Le jour où j’ai eu ce déclic, le jour où j’ai compris que sans m’en rendre compte je dépensais plus que ce que je gagnais tout a changé dans ma vie. J’ai dégommé un à un tous mes crédits telle une sniper sur sa cible !

Vous le pouvez aussi!

With love, Sam ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *