Etes vous abonnée aux dettes?

Etes vous abonnée aux dettes?

Dans la lignée de mon poste précédent sur les cartes de fidélité (lire ici) qui vous lient inconsciemment à une marque ou une enseigne et qui vous font dépenser plus que ce que vous aviez initialement prévu, passons maintenant à l’une des plus grandes dépenses récurrentes inutiles qui pourraient être évitée (surtout quand on est criblée de dettes) et  que traînent des milliers de personnes dont vous faites peut être (surement) partie : les abonnements. Que ce soit de la téléphonie, des plateformes d’achats en ligne, des chaines télé, de votre box, de la musique, du sport, des jeux vidéo, des services bancaires, rares sont les personnes qui ne disposent pas d’abonnement. Figurez-vous que ces abonnements sont très souvent soit sous-utilisés , soit pire : inutilisés. Pourtant les prélèvements eux sont bien réalisés chaque mois, sans faute !

L’un des exemples les plus répandu : l’abonnement à une salle de sport ! C’est en septembre (après un été passé à manger glaces chouchou beignet , bbq, apéro etc…) et en janvier (après la folie de Noel) que  les salles de sports recensent les plus gros boom en terme d’abonnements.

En effet, pris de culpabilité on essaye de se racheter une conduite et on se dit que c‘est le bon moment pour s’y mettre. Sauf que quelques semaines plus tard on se retrouve à grignoter des chips sur son canapé devant la télé en se trouvant une énième excuse du genre « il fait trop froid pour sortir faire du sport » ou « je suis cre-vée de ma journée, je n’ai plus de force ! » Et ainsi s’envolent : vos résolutions, votre ligne et votre argent.

 L’abonnement lui court toujours et pour le résilier : bon courage ! Alors on finit par lâcher l’affaire et se résigner. Sachez que les salles de sports gagnent de l’argent grâce justement à ces personnes-là : les membres fantômes qui n’utilisent (et n’usent) plus les équipements mais qui continuent à participer aux frais de gestion de la salle grâce à leur abonnement.

Idem pour votre « bouquets télé de chaines spéciales » que vous payez une fortune par rapport à ce que vous utilisez réellement.

Si vous cherchez bien, je parie que vous trouverez au moins un bonnement sur votre relevé de compte. Quelque soit l’abonnement en question, sachez qu’il est trop cher pour votre situation et que ce n’est pas avec ça que vous allez sortir des dettes. Vous pourrez me donner tous les arguments que vous voudrez pour me contredire mais rien n’y fera : quand on est endettée, voire surendettée, on n’a pas besoin ni de salle de sport, ni de chaines de télé payantes, ni de beauty box, ni d’amazon prime, ni de spotify, deezer et autre netflix. Vous en avez sans doute envie mais vous n’en avez aucunement besoin. Cet argent pourrait être gardé chaque mois pour vous aider a solder vos dettes, un crédit à la fois, petit à petit les résultats se verront. Et puis, rien n’est définitif, vous désabonner ne vous coupera pas du monde réel et rien ne vous empêchera de reprendre cet abonnement une fois vos dettes réglées.

Croyez-moi, vous êtes suffisamment enchainée comme ça avec tous vos crédits, inutile de vous attacher volontairement d’autres boulets qui ne vous ferons jamais avancer vers votre objectif !

Libérez-vous, désabonnez-vous et snipez chaque dépense !

With love, sam ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *