Le jour où j’ai ENFIN changé de banque

Le jour où j’ai ENFIN changé de banque

Combien de fois avez-vous changé de banque depuis que vous êtes surendetté/en galère/dans la mouise? Pour la majorité d’entre vous je parierai sur : ZERO. Pourtant pour beaucoup, changer de banque quand on est endettée c’est le rêve.

Et pour cause! Changer de banque quand on est surendetté/Interdit bancaire est chose quasi impossible. On en rêve : changer pour une banque qui appliquerait (potentiellement) moins de frais ou juste pour repartir à zéro sur de meilleures bases. Comme si changer de banque effacerait d’un coup nos dettes dans l’ancienne.

Autant vous dire qu’on est déjà pas bien vu dans notre banque actuelle mais alors c’est encore pire dans les banques sur lesquelles on lorgne. Car au final, quelle banque aurait envie d’avoir une cliente comme nous, constamment à découvert, qui certes paye des agios de ouf mais à qui on ne peut pas refourguer des produits financiers (assurance vie, nouveau contrat de gestion, crédit immo etc…) sur lesquels sont commissionnés les agents de banque ? Bon c’est vrai que cette pauvre interdit bancaire qui ne sait pas gérer son argent correctement rapporte quand même un peu (bin oui n’oublions pas qu’au final c’est une banque pas un organisme de charité) : dépassement du découvert autorisé ? Allez hop des frais. Avis à tiers détenteur (ATD pour les connaisseurs) ? : jackpot ! Entre 75 et 120€ de frais en perspective! La banque est là, à l’affût, prête à bondir sur la moindre occasion pour que vous lui donniez la substance qui l’a fait vivre : votre argent. Alors vous me direz : « Oui mais le découvert c’est l’argent de la banque, pas le nôtre. C’est normal qu’elle se serve au passage »…. Mmmm dans l’absolu oui. Mais en réalité ce découvert devient nul et non avenu lorsque vous le remboursez. Il est donc comblé avec votre argent. Et est-ce que la banque vous rembourse les frais en retour ? mouahahaha bien essayé!!!

Je m’éloigne un peu du sujet initial mais c’est juste pour démontrer que lorsque l’on est en galère il est très difficile de changer de banque car cette dernière nous tient presque prisonnière. On se dit qu’on changera de banque dès que ça ira mieux et on finit par rester enchaînée 20 ans dans la même banque. Et quand je dis 20 ans ce n’est pas une image : c’est du vécu ! Je suis donc bien placé pour en parler.

En effet, il y a quelques semaines j’ai (enfin) quitté la banque dans laquelle j’étais depuis près de 20 ans ! J’avais rêvé de ce moment tellement de fois pendant toutes ces années mais jamais je n’ai pu le faire. Il y avait toujours un obstacle ou une bonne raison pour ça (en fait c’était souvent du dépit ou de la flemme). Je comparerai cela à une relation toxique dans laquelle on n’a plus envie d’être mais dans laquelle on reste par obligation, par flemme voire par peur de l’inconnu.

Sans compter qu’à l’époque (aouch! cque le temps passe) ce n’était pas aussi simple que maintenant. Il n’y avait pas la possibilité de transférer ses prélèvements d’une banque à l’autre en un clic. Il fallait tout faire soi-même, ce qui rajoutait à la pénibilité de la tâche en elle-même. Même après m’être totalement sortie de l’endettement je n’ai pas franchi le pas tout de suite. Il m’aura fallu près d’un an et demi pour le faire. Alors oui c’est sûr que j’étais dans une bien meilleure position pour le faire et j’ai choisi ma nouvelle banque avec calme, en prenant le temps de faire des comparatifs et en lisant les avis des clients. Bref je n’ai pas fui mon ex-banque par désespoir (en priant qu’une autre banque moins chère veuille bien de moi) mais au contraire j’ai décidé d’aller vers autre chose, de peser le pour et le contre et de faire un choix raisonné, sans empressement, en ayant toutes les données en main et surtout sans « mendier refuge ailleurs ».

Je ne conseille d’ailleurs pas forcement de changer de banque lorsque vous êtes endettés. Car souvent on doit jongler avec le nouveau et l’ancien compte pendant quelques semaines le temps que l’employeur ou certains organismes aient bien pris en compte votre changement de banque. C’est donc un risque si par malheur un prélèvement n’est pas fait sur le bon compte et que vous n’avez pas les fonds nécessaires pour l’honorer. Cela rajoutera des frais bancaires (voir une IB si c’est un chèque) et franchement vous n’avez pas besoin de cette galère en plus à gérer. Donc pas de précipitation et chaque chose en son temps.

Je ne sais pas si je resterai dans cette nouvelle banque. Je me laisse le CHOIX de rester ou de partir. C’est à présent moi qui décide, je ne suis plus prisonnière de personne et je décide ou va mon argent.

Vivre sans dettes est vraiment une sensation extraorinaire. On s sent LIBRE de faire ce que l’on veut. On n’a plus peur car on CONTROLE son argent et donc sa vi.

Je vous souhaite à toutes et tous de connaitre très vite ce sentiment. Et d’ici là, tenez bon! Croyez-moi, si j’y suis arrivé, vous y arriverez aussi!

With love, Sam ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *