Comment faire et réussir un vide-grenier ?

Une des manières les plus faciles et rapides de se faire du cash est incontestablement les vide-greniers.

A l’approche du printemps, ils se multiplient et il est, en général, très facile de s’inscrire pour tenir un stand. Jetez un œil sur internet/pages FB ou contactez votre association de quartier pour avoir les dates et surtout choisir le meilleur emplacement !

A noter que la préparation joue un grand rôle dans la réussite d’un vide grenier. Ne prenez pas cette étape à la légère !

En experte des vide-greniers qui rapportent du bon cash, voici mes conseils :

1/ Triez ! Triez ! Triez !!!

90% de tout ce que vous n’avez pas utilisé dans l’année doit être atterrir sur votre stand !

Soyons honnête : si on ne l’a pas porté/utilisé dans l’année et qu’on ne souhaite pas le mettre au vide grenier,  il y a de forte chance qu’on soit atteint du syndrome « ça, je le garde  au cas où, on sait jamais ». Sauf que « au cas où » n’arrive JAMAIS !!!!! Et même s’il arrivait (une fois en 10 ans), on aviserait à ce moment-là et au moins on n’aura pas accumulé 10 ans de merde juste « au cas où, on sait jamais  ».

Libérez-vous de cette emprise. Et n’oubliez pas de faire un tour à la cave, cet endroit regorge de « au cas où, on sait jamais » qui vous rapporteront du cash!

 

2/ Lavez, Nettoyez, Dépoussiérez !

C’est vrai quoi ! Ce n’est pas parce qu’on dit vide-grenier qu’on veut dire articles (bibelots, jouets, livres) poussiéreux, vêtement sales ou troués. Dites-vous que ce vide-grenier est votre petite boutique et donc que chaque visiteur est un client potentiel !

Même si les prix sont attractifs, ce n’est pas une raison pour négliger la présentation et la propreté. Soignez le visuel car même si ce n’est pas cher, ce n’est pas gagné pour autant!

 

3/ Etiquettez ! 

Prenez le temps d’étiqueter vos articles. Croyez-moi vous ne le regretterez pas et ce, pour plusieurs raisons :

  1. a) Le jour J vous aurez du mal à vous souvenir des différents prix que vous avez fixé pour chaque article (surtout si 3 personnes vous posent la question en même temps pour 3 articles différents).
  2. b) vous ne répéterez pas 50 fois la même chose (le prix est en général la seule question que l’on pose lorsqu’on est intéressé) et vous pourrez vous focaliser sur votre « technique de vente ».
  3. c) vous pourrez brader vos articles en fin de journée et le visiteur aura le prix initial sur l’étiquette (et verra qu’il fait une vrai bonne affaire !).

Quel prix mettre ? Chacun est libre mais gardez en tête que  le but est que tout ce tas de « au cas où, on sait jamais » se transforme en un vrai  tas de ca$$$h alors pas de sentiment! Prenez le prix auquel vous l’avez acheté (ou que vous estimait qu’il vaut), divisez par 2, enlevez encore quelques euros d’affect et vous avez grosso modo un prix correct. Rappelez-vous que la valeur que vous donnez à cet objet/vêtement est chargée d’émotion et d’histoire. Ce n’est pas la même valeur que celle du client (pour lui c’est un simple tshirt, alors que pour vous c’est Ze tshirt).

 

4) Prévoyez !

Regardez la météo la veille et prévoyez parapluie/parasol/bâches (en cas d’averse).

Trouvez des portants/porte-manteaux/présentoirs : Les articles seront beaucoup mieux mis en valeur sur un portant ou un présentoir que pliés sous une pile d’autres vêtements (rappelez-vous les magasins et leur technique pour vous faire dépenser). Faites le tour de vos contacts quelques semaines avant et demandez leur de vous prêter ce materiel le temps du vide grenier. Pour les livres/bibelots etc…  une simple table pliante ou une planche et des tréteaux feront l’affaire.

Le jour J :

5/ Au Top dès l’ouverture !

Thermos de café/thé, sandwich, eaux, chaise, monnaie : ayez tout ça avec vous.

Soyez sur place aux aurores pour prendre le temps de vous installer sans stress. Les fouineurs-experts des vide-greniers arrivent tôt donc soyez prêt à les accueillir.

6/ Souriez !

Le sourire est attractif et met en confiance. Ne restez pas assis sur votre chaise le nez dans votre bouquin. Levez les yeux, regardez les gens, souriez-leurs bref créez le contact pour garder le chaland et l’amener à vous acheter un truc !

7/ Amusez-vous !

Je me suis toujours beaucoup amusé sur mes vide-greniers. J’ai un petit côté commercial  assez naturel, j’ai la gouaille facile, le bon ptit mot, la bonne blague qui détend et j’aime rendre service et que le client soit satisfait donc ça a toujours été un moment très sympa pour moi. Et plus on vend (même si c’est un truc à 1€) plus on a cette sensation de puissance et de confiance.

8/ No return !

S’il vous reste des invendus en fin de vide-grenier : Direction la déchetterie ou les assoc ! Interdisez-vous de les ramener chez vous. Vous avez pris de votre temps pour vous en débarrasser, il est ridicule de les rapporter à la maison « au cas où, on sait jamais » (sauf si bien sûr vous avez un autre vide grenier prévu le week-end suivant sinon: Ça dégage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *