Quand mon salaire est égal à mes dettes, ou l’art d’être créatif

Comment faire lorsque le total de mon salaire = le montant de mes dettes mensuelles ?

Tout d’abord, petit rappel, cela ne devrait pas arriver si vous connaissez cette LOI

Et oui, ca aussi je l’ai expérimenté. Et croyez-moi, plus d’une fois ! J’ai totalisé jusqu’à 7 remboursements de crédits en tous genres par mois et ce, pendant des années. Sans compter une mensualisation de l’impôts en cours ET un échéancier de l’impôt de l’année précédente (que je n’avais évidemment pas réussi à payer ni en entier ni dans les temps : j’ai donc du demander un échéancier de paiement). Ajoutez à ça le montant du loyer, l’assurance habitation et le téléphone et vous obtenez le montant de mon salaire de l’époque.

Alors on fait quoi quand sur le papier (et en banque) il ne nous reste plus rien pour finir le mois (qui vient juste de commencer) ? Première chose qu’on fait : on pleure ou on crie ou on est tellement blasée qu’on prend sur soi et on a même pas envie d’aller bosser car à quoi bon finalement ? Comment garder la motivation et le fun de travailler quand on sait que 100% du salaire ira directement de notre compte vers d’autres comptes qui ne nous appartiennent pas ?

Une fois le coup de mou passé, on va chercher au fond de soi la force de continuer. Et on devient créatif ! On fait les fonds de placard à la recherche de trucs à vendre online, on poste des annonces pour proposer ses services : « JF sympa propose conseils financiers, tarifs attractifs » (BLAAAAGUE). Plus sérieusement et plus à notre portée : promener des chiens, gardes de chats/chiens/hamsters, proposer : ménage/repassage, cours d’anglais, d’espagnol, soutien scolaire, faire les courses de la mamies du 5ème. Bref on recherche tout ce dans quoi on est bon, ou une habileté qu’on pourrait mettre en avant pour se faire un peu de cash. On regarde les petites annonces à la recherche d’un ptit job les week-ends (extra dans les restaurants, les hôtels, les marchés..). On envisage même de tester des médicaments ou des trucs encore plus bizarres. Tout ca pour dire que l’adversité financière est un excellent moyen pour mettre en lumière votre coté créatif. Car après tout, on fait comment pour manger ce mois-ci vu que notre salaire s’est volatilisé le 5 du mois ? Croyez en une experte : rien de mieux que l’instinct de survie (et le découvert bancaire) pour se bouger les fesses, sortir de sa zone de confort et trouver des solutions. Alors plus d’excuses pour se laisser aller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *