Argent et émotions: une relation toxique?

Qui n’a jamais fait ses courses le ventre vide et s’est retrouvé à la caisse le chariot rempli de choses imprévues?

Qui n’a jamais fait du shopping pour déstresser de la journée/semaine de travail ?

Qui n’a jamais sué de peur lorsque la CB(a.k.a Cette Bitch) mettait un peu trop de temps à valider le paiement en caisse ?

Qui n’a jamais sorti sa CB en se disant : « après tout je le mérite bien » ?

On en a très peu conscience mais l’acte d’achat est souvent intimement lié à un état émotionnel. Nous sommes toutes plus ou moins liées par nos émotions lorsque nous franchissons les portes automatiques d’un magasin ou que nous appuyons frénétiquement sur « ajouter au panier ».

Preuve en est : Combien ont des palpitations en se connectant sur leur compte bancaires ? Ahhh, le fameux bouton « connexion » de l’appli banque décharge à lui seul tout un éventail d’émotions en fonction de la période du mois où on clique:

-Le 1er du mois : Euforie : jsuis riche !

-Le 10 du mois : Panique, peur : glups ! Comment je vais faire pour tenir encore 3 semaines ?

-Le 20 du mois : Désarroi, colère, dépit, au choix : J’en ai marre de bosser pour rien !

-Au-delà de cette date,  seul les warriors osent regarder  #memepaspeur

Combien de fois avez-vous imaginé ce que vous feriez avec le Jackpot du loto ? Aaaaahh oui, là c’est beaucoup plus sympa comme émotion non ? Rien que d’imaginer et on a le sourire aux lèvres. Libre de faire ce qu’on veut, plus de tracas, tchao job pourri, bonjour vacances illimitées, cocktail, plage, farniente…On est tous d’accord pour dire qu’avoir de l’argent c’est plus fun que de ne pas en avoir. En tout cas en apparence c’est sûr !

Comment une chose sans corps ni âme peut-elle provoquer en nous autant d’émotions ?

Notre rapport à l’argent, et donc les émotions qui vont avec, remontent souvent à l’enfance (et oui !) et au modèle que nos parents nous ont transmis consciemment ou non. C’est un sujet de thèse à lui seul ! Pourquoi existe-t-il des familles qui galèrent « de génération en génération » et des familles qui prospèrent « de génération en génération » ? La réponse partielle : le modèle qu’on a eu/vu de nos parents lorsqu’on était enfant. Et oui c’est triste je sais mais l’éducation financière/la finance personnelle n’est pas enseignée dans les collèges/lycées, du coup notre seule éducation et référence sur ce sujet vient de ce qu’on voit à la maison. Et inconsciemment on reproduit ce schéma à l’âge adulte car c’est le seul qu’on a connu jusque-là. Et ainsi va le cycle.

Règle n°1 : Brisez la relation maître-esclave.
C’est un terme un peu fort certes, cependant tellement vrai !
Combien travaillent quasiment exclusivement pour payer des factures ? Combien cherchent à arrondir leur fin de mois pour pouvoir mettre du beurre dans les épinards (expression disparue depuis la fin du XXeme siècle, je sais) ? Combien s’embourbent dans des crédits pour boucher les trous suite à un imprévu financier ou des pulsions d’achats/vacances ?
Ces personnes-là ne sont pas maitres mais bien esclaves de l’argent (et croyez-moi j’ai fait partie de cette catégorie pendant de trèèès longues années).
Des robots programmés pour travailler-consommer-payer-dormir. Sans notion exacte de ce qu’il y a sur leur compte bancaire, du montant exact de leurs dépenses, de leurs dettes, des taux d’intérêts liés, de leur durée de remboursement et disposant de 20€ sur un vieux compte épargne ouvert il y a + de 10 ans.

Règle n°2 : changer son regard sur l’argent
Après avoir lu cet article , ne vous dites plus: La finance personnelle : Oh c’est trop compliqué, TEG/TAEG/ fixes/variables/pénalités, tout ça c’est du charabia (mot également disparue depuis la fin du XXème siècle,) j’y comprends rien, je n’ai pas fait math spé ! WTF ??? SERIOUSLY???? Franchement quand il s’agit de notre argent si durement gagné à la sueur de notre front, de nos cellules grises, de nos mimines, j’dis qu’on devrait se respecter assez pour au moins essayer de comprendre un peu comment ça marche et où est ce qu’on le met. Surtout que NON ce n’est pas compliqué ! Et croyez-moi, dès qu’on commence à mettre son petit bout du nez dedans, on comprend vite certaines choses et on hallucine de s’être empêtré dans une situation financière pareille par fainéantise ou manque de réflexion ou de jugeote.

Non l’argent n’est pas la raison de tous vos problèmes.
En revanche VOS DECISIONS sont la raison de votre richesse ou votre manque de richesse. L’argent n’a ni corps, ni âme, ni pouvoir de décision, ni influence, ni langage. Vous possédez tout ça. Vous seul avez ce pouvoir et ce contrôle. A vous d’en faire bon usage.

Le chemin sera peut-être long mais croyez-moi, le bénéfice final de gérer son portefeuille et de comprendre ce système parfois opaque à nos yeux de débutant  vaut largement tous ces sacrifices temporaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *